Facebook annonce aujourd’hui le lancement de son programme d’accélération à destination de la presse locale et régionale en France. L’objectif de ce programme, qui représente un investissement de 2 millions d’euros, est d’aider les éditeurs de la presse locale et régionale française à identifier et développer des modèles économiques qui reposent sur les abonnements. Cet investissement s’inscrit dans le cadre d’un plan de 300 millions de dollars de soutien de nouvelles initiatives d’éditeurs de presse du monde entier au cours des trois prochaines années.

Dans le cadre de ce programme intensif de 12 semaines qui débute le 16 septembre, Facebook réunira des experts de l’industrie des médias et fournira des outils, des ressources et des formations aux médias participants, afin de les aider à développer leur audience numérique, à promouvoir leur marque et à générer des abonnements.

Pour les éditeurs locaux et régionaux français, le développement de leur nombre d’abonnés numériques est essentiel pour assurer leur pérennité, et Facebook n’est qu’un élément de cette stratégie. C’est pour cette raison que nous avons créé ce programme, lancé aux États-Unis l’an dernier, et déployé pour sa première européenne en Allemagne en avril 2019.

L’équipe Facebook travaillera avec 11 éditeurs de presse français et belge pour les aider à trouver de nouveaux lecteurs en dehors de Facebook, et à créer davantage d’engagement : Ouest France, Sud Ouest, La Dépêche du Midi, La Voix du Nord, La Provence, Groupe EBRA, Paris-Normandie, La Nouvelle République du Centre, Centre France, Le Courrier Picard, Sud Presse.

Selon Jesper Doub, directeur Europe, Moyen-Orient et Afrique des partenariats médias de Facebook : « Nous sommes ravis de lancer ce programme en France. Nous constatons déjà des réactions très positives des éditeurs de presse français, ainsi qu’une forte volonté de s’impliquer. Nous sommes profondément engagés à investir davantage pour soutenir la presse locale et régionale ici, en France et en Europe. »

Tim Griggs, ancien directeur du New York Times et consultant en médias digitaux, fondateur du programme, animera le programme. Nous travaillons également en partenariat avec l’International Center For Journalists (ICFJ), une organisation à but non lucratif basée à Washington, qui a accompagné plus de 140 000 journalistes dans 180 pays.

Un programme intensif de 12 semaines alliant formations et développement de projets

Pendant 12 semaines, les médias et groupes de presse participants se rencontreront une fois par mois et recevront des conseils d’experts en abonnements numériques. Ils participeront également à des séances de formation hebdomadaires sur une sélection de sujets imaginés pour les aider à augmenter le nombre de leurs abonnements numériques, y compris via l’utilisation de Facebook et d’autres réseaux sociaux.

Avec l’aide des formateurs, les éditeurs créeront leurs propres projets, conçus pour répondre à leurs propres enjeux commerciaux. Une bourse sera accordée à chaque éditeur pour l’aider à mettre en pratique ses idées. Par la suite, les participants continueront à être soutenus par le Facebook Journalism Project.

« L’accélérateur Facebook m’a été d’une grande aide. Nous avons discuté de beaucoup de choses avec les 13 autres médias participants en Allemagne, et c’était très bien de voir que nous partageons tous les mêmes défis. Nous avons également bénéficié de conseils de grande qualité de la part de coachs et d’experts, du New York Times et du New Yorker par exemple. Et nous avions des devoirs à faire d’une réunion à l’autre « , selon le Dr Ruth Betz du Funke Mediengruppe, l’un des plus grands éditeurs de presse d’Allemagne.

Les résultats du programme lancé en Allemagne il y a quelques mois sont d’ores et déjà très positifs. Par exemple, 38 000 lecteurs se sont inscrits, dès les premières semaines de son lancement, à une nouvelle offre “freemium” d’abonnement au  Rheinische Post. Autre exemple : en simplifiant son processus d’abonnement à sa newsletter, Main-Echo a augmenté le nombre de ses abonnés, de 1 700 au début du programme à 7 000 à sa fin.

« Ce programme aidera les médias locaux en France à établir des relations solides et de confiance avec leur public et à fidéliser leurs lecteurs « , a déclaré Sharon Moshavi, vice-présidente Senior de l’ICFJ en charge des nouvelles initiatives. « Nous sommes ravis de ce partenariat, et de partager les leçons apprises avec nos réseaux de journalistes à travers l’Europe et au-delà. »

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts continus de Facebook pour fournir des outils et des formations aux rédactions et aux journalistes, et faire en sorte que notre plateforme relaie une actualité locale fiable. Le programme d’accélération complète les programmes existants tels que les tests pour soutenir les abonnements ou encore les solutions de monétisation vidéo, qui visent à soutenir les modèles économiques des éditeurs de presse.

Pour qu’un plus grand nombre d’éditeurs de presse puisse bénéficier des échanges et des enseignements de l’accélérateur, nous partagerons des informations sur le programme, les stratégies de développement et les études de cas sur le site du Facebook Journalism Project.

A propos du Programme d’Accélération de la presse locale et régionale

Ce Programme d’Accélération de Facebook aide les groupes de presse locale et régionale à identifier et développer des modèles économiques durables. Financé et piloté par le Facebook Journalism Project (FJP), il s’étend sur une période de trois mois, et propose des ateliers animés par des experts de l’industrie des médias, des séances de formation hebdomadaires, et la distribution de bourses gérées par une organisation de journalisme à but non lucratif. Le directeur exécutif du programme est Tim Griggs, consultant et conseiller indépendant, et ancien dirigeant du New York Times et du Texas Tribune. Pour suivre les actualités du programme, abonnez-vous à la newsletter du FJP.