FAIR : Facebook Artificiel Intelligence Research  
Facebook choisit Paris pour installer sa nouvelle équipe de recherche européenne sur l’intelligence artificielle

Aujourd’hui, Facebook annonce l’ouverture à Paris de FAIR, son nouveau centre de recherche européen dédié à l’intelligence artificielle. Tout comme les équipes FAIR déjà en place au siège de Facebook à Menlo Park en Californie et à New York, l’équipe parisienne travaillera sur d’ambitieux projets de recherche à long terme dans les domaines tels que le traitement automatique du langage, la reconnaissance du langage, la reconnaissance d’images et les types d’infrastructures logiques et physiques qui permettent de faire tourner ces systèmes avancés d’intelligence artificielle. Les équipes travaillent également à comprendre les mécanismes de l’intelligence et à développer des systèmes intelligents capables d’aider les gens au quotidien. Ces recherches nous aideront, par exemple, à améliorer des services comme News Feed, Photos et Search, et permettront l’arrivée de nouvelles façons de se connecter et de partager.

Le choix de la France et de Paris pour le centre européen de recherche FAIR

L’excellence de la France dans ces domaines de recherche et l’attractivité de Paris ont été déterminantes dans le choix de Facebook. La France accueille parmi les meilleurs chercheurs et institutions de recherche au monde. Grâce à ce pool de talents, l’équipe FAIR Paris apportera aux travaux de recherche une expertise précieuse ainsi que de nouvelles perspectives. L’équipe FAIR travaillera de façon ouverte avec la communauté de recherche sur l’intelligence artificielle et investira dans ses travaux, en France, et également en Europe.

« Nous croyons que ce modèle ouvert entrainera plus d’innovations, encouragera la collaboration et les échanges et nous aidera à avancer plus vite sur nos travaux. », déclare Yann Le Cun, Directeur de FAIR – Facebook Artificial Intelligence Research.

En choisissant Paris, Facebook démontre ainsi sa volonté de tisser des liens étroits avec la recherche française avec notamment le soutien à des institutions scientifiques majeures comme Inria et l’ouverture de nouvelles opportunités pour les chercheurs, les doctorants et post-doctorants.

« L’ouverture du laboratoire de recherche de Facebook à Paris est une excellente nouvelle pour l’ensemble de la communauté scientifique française, » estime François Sillion, Directeur Général Délégué à la Science d’Inria. « C’est en tissant des relations de confiance avec ce type de laboratoire que nos scientifiques peuvent confronter leurs recherches aux questions les plus actuelles. Nous avons d’ores et déjà identifié des pistes de collaboration prometteuses. »

Cet investissement en France est hautement stratégique pour Facebook qui se met ainsi en position de bénéficier de l’excellence de la recherche scientifique et mathématique française, notamment en intelligence artificielle. L’ouverture de ce centre européen ouvre également des opportunités pour l’ensemble de l’écosystème et créera une dynamique positive en offrant des débouchés attractifs aux chercheurs français, en attirant les meilleurs chercheurs européens en France et en stimulant le développement de start-ups innovantes dans ce domaine, contribuant ainsi au rayonnement de la France dans un domaine de pointe au cœur du développement des technologies numériques.

FAIR : un modèle de recherche ouvert et collaboratif
Yann Le Cun revient sur la genèse du projet FAIR : « Tous les jours, nous faisons face à un déluge d’information : des textes, des images, des vidéos et bien plus. Afin d’être utile, la famille d’applications et de services Facebook doit vous aider à trier toutes ces informations afin que vous puissiez mieux comprendre le monde qui vous entoure et mieux communiquer avec les gens qui vous intéressent. Nous avons conçu l’Equipe de Recherche sur l’Intelligence artificielle (FAIR) dans ce but. »

A Paris, l’équipe FAIR travaillera de façon ouverte avec toute la communauté de recherche sur l’intelligence artificielle et investira dans ses travaux, en France, et également en Europe. « Nous croyons que ce modèle ouvert et en collaboration avec les institutions et universités locales entrainera plus d’innovations, encouragera la collaboration et les échanges et nous aidera à avancer sur des problématique communes plus vite. » insiste Yann Le Cun.

Ces échanges avec les institutions de recherche académique sont également une très bonne nouvelle pour la recherche française  et le développement du numérique en France. Car en retour, l’établissement de ce centre de recherche permettra d’ouvrir de nouvelles pistes de recherche. A titre d’exemple, un partenariat est en cours de discussion avec Inria.
« C’est en effet avec un écosystème ouvert d’open innovation que naitront les grandes innovations de demain. Facebook souhaite ainsi établir des partenariats avec les équipes de chercheurs locaux, ainsi qu’avec les entrepreneurs, entreprises et gouvernement » explique Yann Le Cun.

FAIR Paris, un projet ambitieux
L’équipe FAIR dans le monde compte déjà près de 50 personnes, parmi les chercheurs et les ingénieurs les plus connus dans le domaine de l’intelligence artificielle. Le groupe est dirigé par Yann Le Cun, l’un des plus éminents scientifiques dans le domaine de l’intelligence artificielle. D’autres membres renommés font partie du groupe, parmi lesquels Rob Fergus, qui dirige le développement de la vision par ordinateur, Léon Bottou, qui mène la recherche sur le traitement automatique du langage, Vladimir Vapnik, qui est le père de la théorie statistique de l’apprentissage, Jason Weston et Ronan Collobert reconnus pour leurs travaux en apprentissage profond.

L’équipe FAIR Paris compte déjà six personnes et des recrutements continueront pour arriver à 15 personnes permanentes d’ici la fin de l’année. De plus, l’équipe intégrera des doctorats et post-doctorats (CIF) afin de créer une relation étroite avec les meilleures institutions en France et Europe. A plus long terme, l’équipe devrait compter entre 40 et 50 personnes. Parmi les premiers talents recrutés :
o   Florent Perronnin, qui va diriger les équipes à Paris.
o   Hervé Jégou
o   Nicolas Usunier
o   Gabriel Synnaève
o   Camille Couprie
o   Holger Schwenk

« Recruter les meilleurs talents est une priorité pour nous, c’est une des raisons pour lesquelles nous avons choisi de nous installer à Paris. Nous avons des projets ambitieux à réaliser et nous savons que nous y trouverons les talents nécessaires. Nous comptons embaucher une dizaine de nouveaux talents pour compléter notre équipe parisienne d’ici la fin de l’année. » ajoute Yann Le Cun.

Pour en savoir plus : https://research.facebook.com/ai
La page web de Yann Le Cun : http://yann.lecun.com/
La Page Facebook de Yann Le Cun : https://www.facebook.com/ylecun