78 000 emplois créés en France en 2014
7 milliards de dollars d’activité économique générée en France en 2014

Au-delà du réseau social, une étude du cabinet Deloitte publiée aujourd’hui démontre que Facebook représente un levier de croissance majeur pour l’économie mondiale et française. Cette étude établit notamment que Facebook a permis de créer 78 000 emplois en France en 2014 et de générer 7 milliards de dollars au sein de l’économie nationale. Au niveau mondial, le réseau social a été à l’origine de la création de 4,5 millions d’emplois et de plus de 227 milliards de dollars de valeur.
Facebook compte aujourd’hui 1,35 milliard d’utilisateurs dans le monde, dont 28 millions en France. Autour du réseau social, un véritable écosystème regroupant des grandes et petites entreprises, des start-ups innovantes, des éditeurs, des développeurs ou encore des agences médias continue de se développer et d’utiliser Facebook comme un outil de travail, de marketing et de développement économique.

Facebook, un générateur d’activité économique et d’emplois en France et dans le monde

En 2014, Facebook a permis de générer 227 milliards de dollars de valeur dans l’économie mondiale et de créer plus de 4,5 millions d’emplois (hors revenus de l’entreprise elle-même). Premier pays à profiter de cet impact économique, les Etats-Unis ont bénéficié de la création de 100 milliards de dollars de valeur et de 1,1 millions d’emplois. L’Union Européenne est la deuxième zone à bénéficier de l’ « effet Facebook », avec 51 milliards de dollars d’activité économique générée et 783 000 emplois créés. A noter également, Facebook engendre un impact économique positif important dans les pays émergents, estimé à 16 milliards de dollars de valeur en Afrique et Moyen Orient qui ont permis la création de 687 000 emplois et 10 milliards de dollars de richesse au Brésil auxquels s’associent 231 000 emplois crées.
En France, les services de Facebook ont permis de générer 7 milliards de dollars d’activité économique et de créer 78000 emplois dont :

  • 3,3 milliards de dollars et 36 000 emplois grâce à l’impact « marketing » de Facebook,
  • 1,8 milliards de dollars et 27 000 emplois créés dans le secteur de l’économie des applications mobiles,
  • Et 1,6 milliards de dollars et 16 000 emplois créés à travers la contribution de Facebook à la demande d’appareils connectés.

En impact économique global, la France est le 4ème pays le plus bénéficiaire après les Etats-Unis, le Royaume-Uni et le Brésil.
« Les résultats de l’étude Deloitte font la fierté de toutes les équipes Facebook dans le monde. Au-delà du réseau social, ces chiffres démontrent que Facebook contribue fortement au dynamisme économique de tous les pays où ses services sont utilisés. En renforçant chaque jour son rôle de partenaire des entreprises de toutes tailles, Facebook se révèle être un accélérateur de croissance économique mondial grâce à son ancrage fondamentalement local », déclare Laurent Solly, Directeur Général de Facebook France.

Des services marketing, applicatifs et mobiles stimulants pour l’économie

L’impact économique positif qu’apporte Facebook à l’économie mondiale se fonde sur une triple-stimulation de l’entreprise sur son écosystème.

  • Le « Marketing Effect » de Facebook sur l’économie

Facebook propose aux entreprises – quelle que soit leur taille, leurs moyens financiers ou leur secteur d’activité – des services marketing performants permettant un ciblage pointu pour développer leur business : à travers Facebook, chaque entreprise dispose de solutions fiables et rentables pour toucher ses clients et prospects au niveau local, national et international. Les services marketing de Facebook ont généré un impact positif de 148 milliards de dollars sur l’économie mondiale et permis la création de 2,3 millions d’emplois à travers le monde.

Les exemples d’entreprises utilisatrices des services marketing de Facebook sont nombreux :

  • BlaBlaCar concentre aujourd’hui 70% de ses dépenses marketing sur Facebook,
  • Happn, l’app de dating française qui utilise Facebook ID et Mobile app ads, compte aujourd’hui plus de 150000 utilisateurs après 5 mois d’existence en utilisant la quasi-totalité de son budget marketing sur Facebook,
  • la boutique en ligne Diapers & Milk a multiplié son nombre de visiteurs par 8 et a enregistré une croissance de ses ventes de 60% depuis la création de sa page.

 

Facebook représente ainsi un levier de croissance plébiscité par les entreprises, et notamment les PME. 30 millions d’entreprises locales TPE ou PME disposent aujourd’hui d’une page Facebook alors que 69% des utilisateurs français sont connectés à une page d’une PME/TPE française. Depuis son lancement, Facebook a enregistré plus de 314 millions de connections entre les utilisateurs de Facebook et les pages de PME/TPE.

 

  • Le « Platform Effect » de Facebook sur l’économie des applications mobiles

Facebook apporte aux développeurs les ressources nécessaires pour créer et monétiser de nouveaux produits, services et applications mobiles, contribuant ainsi au développement de l’économie numérique mobile et à la création d’emplois dans ce secteur porteur. Le secteur mondial des applications mobiles a bénéficié grâce à Facebook d’un impact positif de 29 milliards de dollars et permis de créer plus de 660 000 emplois à travers le monde.
Les solutions de monétisation d’applications de Facebook ont participé à la croissance de nombreux fleurons français du secteur de l’ « App Economy » :

  • Shazam a augmenté ses revenus de 37% grâce à l’outil Audience Network de Facebook,
  • Mobigame, le studio de jeux mobiles auteur du célèbre Zombie Tsunami, téléchargé plus de 75 millions de fois, a multiplié ses revenus par 2 en 2014 grâce à Audience Network et Parse Push.
  • KetchApp, le studio tricolore à l’origine de 2048, utilise Audience Network depuis 3 mois comme principal outil de monétisation. Il a ainsi multiplié la performance de ses bannières par 4 sur les bannières.

Dans ce domaine, Facebook s’est engagé aux côtés de TheFamily en novembre 2014 pour continuer à aider les jeunes pousses de l’entrepreneuriat français à se développer. A travers ce partenariat, Facebook et TheFamily souhaitent stimuler l’écosystème entrepreneurial français en impliquant tous les acteurs de l’économie dans la révolution numérique.
« En seulement dix ans après sa création, Facebook est devenu un outil indispensable pour tous les entrepreneurs. Il s’agit désormais de l’un des principaux canaux de marketing et de distribution : grâce à Facebook, n’importe quel entrepreneur, y compris en amorçage, a accès à des centaines de millions d’utilisateurs potentiels – et aux outils nécessaires pour mieux les connaître et mieux interagir avec eux. L’impact positif de Facebook sur l’économie, nous le constatons dans notre écosystème en France, à tel point qu’il est aujourd’hui difficile d’imaginer l’amorçage et la croissance des startups sans Facebook. Nous sommes donc très heureux d’avoir pu mettre en place un partenariat entre Facebook et TheFamily, que nous allons développer dans les mois et les années qui viennent », explique Nicolas Colin, Co-Fondateur de TheFamily.

 

  • Le « Connectivity Effect » de Facebook sur la demande en appareils mobiles et services connectés

Enfin, Facebook contribue à stimuler la demande de la population mondiale en appareils mobiles et services connectés. Cette tendance contribue à améliorer la connexion de la population à internet et réduire la fracture numérique. Dans ce domaine, Facebook a généré un impact positif de 50 milliards de dollars sur l’économie mondiale et permis de créer plus de 1,6 millions d’emplois à travers le monde.

Retrouvez l’ensemble des résultats de l’étude Deloitte ici.

Facebook-Deloitte_Infographic_FINAL