Facebook annonce aujourd’hui le déploiement de trois nouvelles initiatives en France pour la promotion de contenus positifs et pédagogiques qui préviennent, décrédibilisent et combattent les propos extrémistes sur Internet.

Œuvrant de longue date avec de nombreux partenaires associatifs et institutionnels contre les discours de haine, Facebook accélère aujourd’hui son engagement en faveur du contre-discours, à travers trois nouvelles initiatives : le lancement en France du programme Online Civil Courage Initiative (OCCI), la mise en place du programme “Peer to Peer (P2P) : Challenge Extremism“ impliquant universités et étudiants, et le soutien d’actions de sensibilisation sur le terrain en partenariat avec la Fondation de France.

Le lancement en France du programme Online Civil Courage Initiative (OCCI)

The Online Civil Courage Initiative (OCCI) est un programme européen initié par Facebook contre les discours de haine et l’extrémisme en ligne, lancé à Berlin en 2016 en partenariat avec l’Institute for Strategic Dialogue (ISD). Sa mission est de promouvoir le courage civique des organisations et des militants qui mènent sur le terrain un précieux travail de contre-discours. Le programme met en relation experts du contre-discours, réseaux sociaux et associations de terrain afin de mutualiser les savoir-faire et de fournir aux ONG les moyens d’amplifier leurs actions.

Après l’Allemagne, la France est le deuxième pays européen à accueillir cette initiative, qui s’y organisera autour de trois piliers :

  • Soutenir les acteurs de la société civile : Facebook et l’Institute of Strategic Dialogue (ISD) mettront à disposition des associations et acteurs de la société civile des moyens financiers et promotionnels au service de leurs campagnes de sensibilisation au contre-discours
  • Encourager la recherche académique : afin de mieux appréhender l’impact du contre-discours, le programme OCCI encouragera la recherche académique sur l’interrelation entre discours en ligne et actions hors ligne sur différents thèmes de recherche. Un des thèmes de recherche porte, par exemple, sur l’utilité du contre-discours dans la lutte contre la stratégie médiatique de l’Etat Islamique.
  • Accompagner les acteurs sur le terrain : les associations et les acteurs de la société civile bénéficieront d’un accès direct et continu aux experts marketing, chercheurs et spécialistes éditoriaux de l’ISD, qui pourront les accompagner dans la conception et la mise en œuvre de leurs campagnes sur le contre-discours.

Ces initiatives seront menées en partenariat avec des experts, et mobiliseront des moyens complémentaires. Au total, Facebook s’engage aux côtés de plus de 80 organisations sur le terrain à travers l’Europe, dont 24 en France.

« L’ISD est à la pointe des questions de contre-discours. Nos programmes de recherche et notre partenariat avec Facebook permettent de tester et d’identifier les approches les plus efficaces pour lutter contre les discours haineux, et de renforcer l’action de nos partenaires de terrain », commente Sasha Havlicek, Présidente-Directrice Générale de l’Institute for Strategic Dialogue.

Le déploiement du programme “Peer to Peer (P2P): Challenge Extremism“ dans les universités françaises dont Sciences Po, l’ESSEC et l’American University of Paris

Le programme “Peer to Peer (P2P): Challenge Extremism“ est une initiative globale de lutte contre les discours de haine, déployée au sein de nombreuses universités à travers le monde. Intégré dans les cursus pédagogiques de licence ou de master, le programme permet aux étudiants de développer et mettre en œuvre des campagnes digitales et sur les réseaux sociaux de lutte contre les idéologies extrémistes ou la propagande, sous la forme d’initiatives, de produits ou d’outils.

Les étudiants français auront pour objectif de travailler sur la thématique “Défier l’extrémisme“, en développant des campagnes promouvant une meilleure cohésion sociale. Les premiers établissements d’enseignement supérieur français associés au programme sont Sciences Po, l’ESSEC et l’American University of Paris.

Un partenariat avec La Fondation de France pour développer l’esprit critique

La Fondation de France et Facebook s’associent pour aider les jeunes publics à faire preuve de plus de discernement sur ce qu’ils voient et lisent sur Internet. L’un des premiers projets soutenus par Facebook est « L’éducation aux médias par le faire » de l’organisation Zone d’Expression Prioritaire, une initiative d’éducation aux médias par des expérimentations concrètes. Le projet, animé par un réseau de journalistes professionnels, accompagnera les jeunes de 15 à 25 ans dans leur compréhension de l’information et des outils d’expression, grâce à des ateliers d’écriture, de production de vidéos, photos et sons, et de création de médias (blog, web radio, web docu…).

« Les associations, la société civile, les universités françaises sont mobilisées au quotidien contre les discours de haine. Parce que nous sommes convaincus que cet effort considérable n’a d’impact que s’il est pérenne et collectif, nous travaillons avec ces acteurs depuis plusieurs années dans la lutte contre les propos haineux ou extrémistes en ligne. Nous sommes très heureux d’accompagner ces initiatives qui permettront de prévenir, former et sensibiliser de la manière la plus efficace possible », déclare Delphine Reyre, Directrice des Affaires Publiques Europe de Facebook.


Pour plus d’informations :